Quelques Mots d'Amour 3

Video monocanal
Duración : 3' 54"
Año de realización : 2004
Realización : Gustavo Kortsarz
Productor ejecutivo : Charles Elfassi
Carta de Julie de Lespinasse au Comte de Guibert
dicha por Oriane Blin






La confiance, la tendresse, cet oubli de soi et de tout amour-propre, tous ces biens sentis et appréciés par une âme tendre et passionnée, éteignent et engourdissent la votre. Oui, je le répète: vous n'avez pas besoin d'être aimé. quelle étrange méprise! mon Dieu! et j'ose accuser certaines gens de manquer de discernement; j'ose dire qu'ils n'observent rien, qu'ils ne connaissent pas les hommes. Ah! comment ai-je été égarée, trompée à un tel excès? comment mon esprit n'a-t-il pas arrêté mon âme? et comment se fait-il qu'en vous jugeant sans cesse, je sois toujours entraînée? Vous ne connaissez pas la moitié de l'ascendant que vous avez sur moi: vous ne savez pas ce que vous avez à vaincre chaque fois que je vous vois; vous ne vous doutez pas de tous les sacrifices que je vous fais: vous ne savez pas à quel point je renonce à moi pour être à vous. (...) Je ne vous laisse voir qu'une partie de la sensibilité dont vous remplissez mon cœur. Je retiens la passion que vous excitez dans mon âme; je me dis sans cesse: il n'y répondrait pas, il ne m'entendrait pas et je mourrais de douleur. Concevez-vous, mon ami, l'espèce de tourment auquel je suis livrée? j'ai des remords de ce que je vous donne, et des regrets de ce que je suis forcée de retenir. Je m'abandonne à vous, et je ne me livre pas à mon penchant; en vous cédant, je me combats encore. Ah! m'entendrez-vous? et saurez-vous, du moins par la pensée, ce que je sens et ce que vous me faites souffrir? Oui, vous aurez un retour vers moi, parce que vous avez cette sensibilité qui fait qu'on s'intéresse aux malheureux et qu'on les plaint. Mais je ne sais pourquoi je me permets ce moment d'épanchement; je sais du reste que je ne trouverai point de consolation dans votre cœur. Mon ami, il est vide de tendresse et de sentiment. Vous n'avez qu'un moyen de m'enlever à mes maux, c'est en m'enivrant, et ce remède même est le plus grand de mes malheurs. (...) J'ai vu, je crois, quarante personnes aujourd'hui, et je n'en désirais qu'une, une dont sûrement la pensée ne s'est pas tournée une fois vers moi.